Vin_Buisson_bouteille_chardonnayJ'ai commencé ma découverte des Bourgognes en 2001 dans les côtes chalonaises avec les appellations Rully et Givry. J'avais identifié ces appellations pour leur bon rapport qualité/prix des premiers crus sous la barre des 12€.
Depuis, beaucoup de vignerons ont dépassé la barre. Psychologiquement, une fois ces bornes franchies, il n'y avait plus de limite à aller voir ailleurs. J'ai donc entamé une remontée au nord avec comme but ultime les côtes de Nuit.

Premier étape au départ de Rully en passant de l'autre côté de la nationale 6:
le village de Saint Romain.

Saint Romain est une appellation méconnue, certainement parce-qu'elle est située en bordure des prestigieuses Monthélie et Auxey-Duresses. Saint Romain est un petit village perché en haut d'un cirque dominé par les ruines discrètes d'un ancien château.
Le 9 septembre 2006, j'étais de visite pour la troisième fois au caveau de Christophe Buisson. Le caveau est aménagé sous la maison parentale à Saint Romain, les chais étant à Meursault.

Christophe Buisson est un jeune vigneron parti de zéro. Il reprend peu à peu des parcelles dans différentes appellations autour de Saint Romain. Il s'est fait connaitre avec sa cuvée de Saint Romain "Sous le chateau".
Depuis trois ans que je vais déguster leur vin, c'est toujours madame Buisson mère qui m'a très gentiment accueilli. Je n'ai eu l'occasion de croiser Christophe qu'une seule fois.
J'aime beaucoup ses vins: ils sont toujours très nets et bien définis, agréable jeunes et avec une belle étiquette (appréciation un peu biaisée parce-que les étiquettes portent en blason les initiales de Christophe Buisson, les mêmes que votre serviteur !).

Voici quelques notes sur les vins que j'ai pu déguster ce jour-là.

Vins blancs

Saint Romain "sous le chateau" 2004
(photo de la bouteille ci-dessus)
Nez sur le fruit et les fleurs. Très plaisant. Belle acidité en bouche. Finale très correcte.

Beaune 2004
Nez plus sur les fruits frais que sur les fleurs. Plus de corps. Vin de gastronomie. Finale un peu déséquilibré, demande à se fondre.

Vins rouges

Hautes Côtes de Beaune "Les pierres percées" 2004
Les vignes sont sur Saint Aubin. Nez très fruité. Bouche tendue, simple et bien. Un peu de tanin en finale (cela me fait souvent cela pour le premier pinot dégusté après un chardonnay).

Saint Romain "Sous le château" 2004
Nez très joli. plus complexe que Hautes Côtes de Beaune. Belle structure en bouche. S'appuie sur une acidité plus forte et pourtant les tanins sont plus fondus. Finale pointue.

Auxey Duresses "Les Grandes Vignes" 2004
Nez plus doux, moins parlant à ce stade. En bouche, plus de corps et de gras. Finale plus droite, avec un soupçon d'alcool. Tanins présents mais bien fondus.

Savigny les Beaunes "Le Moutier Amer" 2004
Parcelle pas très loin de celle de Rodolphe Demougeot. Nez plus sur le fruit. bouche un peu sèche (moins de gras et plus d'acidité que Auxey-Duresses). Moins flatteur à ce stade.

Vin_Buisson_bouteille_pinot
Deux bouteilles de Christophe Buisson au pied d'un pinot noir de Vincent Dureuil-Janthial (Maizières)

fil sur le forum de la Passion du Vin