CYB_0762Découverte d'un nouveau domaine à la frontière sud des Côtes de Beaune dans le village de Cheilly les Maranges, pour une première visite chez Catherine, Fernand, Pablo et Vincent Chevrot, sise en face des coteaux de l'appellation Santenay.
Domaine que j'avais repéré depuis 2 ans pour sa progression dans les critiques de la revue Bourgogne Aujourd'hui, fruit de l'arrivée sur le domaine du fils aîné (Pablo) marié à une œnologue japonaise. Curieux de voir les résultats sur les vins de ce changement de génération somme toute très classique dans les structures familiales bourguignonnes, mais ici
confronté directement à une culture internationale par le biais de la belle-fille (la Bourgogne viticole exporte quand même 40% de sa production). Le frère cadet, Vincent, est revenu sur l'exploitation depuis un an poussant le penchant de son frère et bousculant les habitudes de son père vers la conversion en culture biologique (pratique très très peu répandue en Bourgogne), premier pas fait au pas du cheval de labour vers les sirènes de la biodynamie.
2006 a été pour eux la première des 3 années de la conversion en bio. L'année donc pour commencer à voir l'influence du passage en bio (sur le vin, ... mais aussi sur les tarifs, réduction des rendements oblige).
Je suis accueilli par le père, qui préfère s'occuper des taches administratives et de l'accueil plutôt que de maugréer sur le dos de ses fils dans les vignes. Ce jour-là, Il était de bonne humeur: il mariait son jeune fils le WE suivant dans ses chais.

Bourgogne aligoté "Tilleul" 2006
La parcelle est prisonnière dans le village juste en face du caveau. La conduite de cette vieille vigne semble le laboratoire d'expérimentation des deux frères. Passage en fût, un peu ambitieux à mon goût. La plus grande liberté laissée à la vigne avec le passage en bio semble trop récent pour pour rivaliser avec le fût. Me permet surtout de mesure le travail de qualité fait par Vincent Dureuil-Janthial sur son aligoté dégusté une semaine avant à Rully !

Maranges blanc 2006
Raisins de négoce. Même impression de fruit masqué par le fût. Pour le même tarif, nous sommes sur une marche en-dessous des Rully village de Vincent Dureuil-Janthial, pourtant appellation moins prestigieuse. J'ai la mémoire courte et je ne peux m'empêcher de faire la comparaison.

Bourgogne Hautes Côtes de Beaune 2006
Élevage 50% en fût. Nez sur le fût. Beau fruit en bouche et belle trame tannique. Un bon rapport Qualité/Prix. Vin épuisé.

Maranges "Sur le chêne" 2006
Élevage 100% en fût, dont 1/5 neuf. Terroir d'alluvion caillouteux. Nez encore sur le fût, mais le fruit s'exprime plus. Bouche moins tannique, plus souple. Intéressant.

Santenay 2006
Beaucoup de fruit au nez, malgré l'élevage 100% fût. Trame plus tannique (réputation des Santenay de se rapprocher des Pommard ?) mais bien fondue. Le fruit peut attendre 2010.

Santenay Premier Crû "Clos Rousseau" 2006
Attaque franche et fruité. Belle longueur sans rugosité. Beau pinot. A boire par gourmandise avant le Santenay village ?

 

Je repars avec l'impression que le domaine Chevrot est en pleine évolution, que ses vins sont dans une phase de transition de style amorcée avec le changement de mode de culture. Difficile d'arrêter une opinion dans ces conditions. Il sera donc intéressant de voir les prochains millésimes.

CYB_0767
Le Moulin de Santenay

Le fil du domaine Chevrot sur lapassionduvin.com