14 mai 2009 – nouvelle dégustation organisée par le caviste internet d’une sélection de vins corses.

Ma précédente dégustation de vins corses date de 2007 avec le club oenologique de mon comité d’entreprise. C’était alors des vins ramenés de ses vacances en Corse par l’animateur de la séance. Nous en étions majoritairement sortis déçus par l’intérêt des vins dégustés.   

Ce soir, c’était l’occasion de me refaire une idée des produits insulaires.

Les dégustations chez caveprivee rassemblent pour partie des amateurs très éclairés du vin, certainement ceux dont les commentaires précis peuvent se retrouver sur les forums oenologiques. Autour des bouteilles de ces dégustations, je mesure la circonférence de mon incompétence latente à associer les bonnes sensations aux vins dégustés à la hauteur des commentaires de mes collègues d’une soirée. Le décalage est parfois tellement criant (confondre le floral et l’animal, par exemple) que je ne suis pas convaincu de l’intérêt général de mes commentaires.   

Au moins, je peux déterminer les vins qui me plaisent et que j’aimerai avoir en cave.

Vins dégustés dans l’ordre de présentation. Les notes en italique sont les infos données par Benjamin dL.

Antoine Aréna, Patrimonio, rosé 2007
cépage: niellucciu. terroir de sol rouge méditerranéen mêlé de grès calcarifère.
    
Premier nez très ouvert (presque sur la rose), moins à l’agitation (plus minéral). Belle attaque, bien en bouche. Descend un peu vite. Finale sur alcool. Du gras et de la tension.   

Antoine Aréna, Patrimonio, Grotte di Sole 2007
cépage: vermentinu. Parcelle Grotte di Sole située plein sud.      
Couleur transparente. Nez plat. Premier nez sur le chien mouillé ! Attaque douce. Gras dominant (sur le fruit oxydé, vieille pomme) mais tension encore mal assimilé. Finale toujours sur alcool.

Antoine Aréna, Patrimonio, Carco 2007
cépage: vermentino. Parcelle Carco
.    
Nez fermé. Toujours cette impression de chien mouillé. Bien mieux après aération et agitation. Meilleur équilibre gras/acide. Plus de longueur et moins d’impression d’alcool.      

Yves Leccia, Patrimonio, 2006
cépage: vermentinu. Lieu-dit E Crocce, sol argilo-calcaire sur socle schisteux
.    
Nez ouvert, typique blanc méditerranéen (fraicheur iodée). Bien, des beaux fruits. Bouche un peu décevante (sur le gras mais moins de corps). Manque de tension. Finale un rien alcool.

Antoine Aréna, vin de table, Bianco Gentile
cépage: bianco gentile. Vieux cépage corse retrouvé par la station d’expérimentation viticole de Corse
.    
Nez étonnant sur le beurre frais. Domine, pas beaucoup d’autres arômes. Bouche sur le gras, peu d’ampleur. Manque de tension. Une pointe d’amertume en finale (pas gênante).

Clos Canarelli, vin de table, Bianco Gentile
cépage: bianco gentile. Terroir argilo-granitique, exposition sud et nord-ouest, chaud et venteux
.    
Plus du tout les notes beurrées du bianco gentile d’Aréna. Un peu de fruit (type sud maritime). Un poil d’amertume, déjà au nez. Bouche sur le fruit (notes de vanille). Flatteur mais manque de fruit (finale tronquée). En fin de bouche, l’amertume devinée au nez revient.

Yves Leccia, vin de pays, YL 2005
cépage: grenache 80%, niulluciu 20%. Lieu-dit E Corcce, sol argilo-calcaire sur socle schisteux
.    
Couleur claire et franche (type mondeuse). Premier nez très fruité (framboise), disparaît assez vite. Bouche un rien astringente. Belle tension. Encore trop jeune ?

Antoine Aréna, Patrimonio, Carco 2006
cépage: niellucciu. Parcelle située sud-ouest
.    
Couleur plus foncée. Joli nez de fleur blanche (chèvrefeuille, rappelle le Cairane Monsieur Paul de Dominique Rocher). A l’agitation révèle des notes faisandées (d’après les autres dégustateurs). Astringence bien présente. Manque un peu de corps par rapport à l’exubérance du nez. Finale un rien sur l’alcool.

Antoine Aréna, Patrimonio, Morta Maïo 2006
cépage: niellucciu. Très jeunes vignes plantées en 2001.
    
Couleur beau rouge vif. Nez simple mais vif et fruité. Bouche aussi simple. Belle tension acide. Peu de longueur. Pas d’alcool en finale.

Yves Leccia, Patrimonio, 2007
cépage: niellucciu 90%, grenache 10%. Lieu-dir E Corcce, sol argilo-calcaire sur socle schisteux.      
Nez ouvert, très fruit rouge (fraise). Ne gagne pas à l’agitation. Attaque sur la fraicheur (bien). Tension et équilibre. Belle finale, pas sur l’alcool.

Clos Canarelli, Figari, 2007
cépage:  niellucciu 70%, syrah 30%. Terroir argilo-granitique, exposition sud et nord-ouest.      
Joli nez (vernis, rose). Attaque sur fruit frais. Evolue rapidement sur fruit mûr (type pruneau). Belle structure. Finale un rien astringente.

Clos Canarelli, Figari, 2005
cépage:  niellucciu 70%, syrah 30%. Terroir argilo-granitique, exposition sud et nord-ouest.      
Nez évolué (plus ouvert, plus marqué). Plus court en bouche. Astringence plus présente. Semble pour la garde (idem YL 2005). Bien équilibré.