Après quelques jours de répit, retour rue Pernety pour une dégustation réservée longtemps à l’avance des Côtes du Rhône septentrionaux. Vins trop chers, trop rares et région trop à l’écart de mes voies de circulation pour avoir m’en faire une idée avant cette copieuse dégustation.

Les informations en italique sont de Benjamin dL.

Alain Voge, Saint Péray, Bulles d’Alain      
cépage: Marsanne. Sol argilo-calcaire   
Je ne savais pas que ces AOC permettaient de produire leur méthode champenoise. Nez sur l’anis, le fenouil. Souple mais bien tendu pour supporter le gras. Intéressant.

Ferraton, Crozes-Hermitage, La Matinière 2007      
cépage: marsanne. Sols calcaires sur la commune de Mercurol   
Nez ouvert, abricot sec. Bien à l’agitation, complexe. Plus sur le gras que sur l’acidité. Attaque discrète. Mieux en milieu de bouche. Moins ouvert qu’au nez. Finale un rien sur l’alcool (manque de tension). 

Alain Voge, Saint Péray, Fleur de Crussol 2006   
cépage: marsanne, vignes de 70 ans. Coteau granitique avec la présence de colluvions calcaires.   
Nez plus soyeux, plus floral. Les mêmes notes anisées que les Bulles (moins marquées). A l’agitation, un peu de fût. Attaque sur la vanille du bois. Fruit en milieu de bouche, bois revient en finale. Manque un peu de fraicheur.

Stéphane Ogier, vin de pays, Viognier de Rosine 2007      
cépage: viognier, jeunes vignes de 6 ans. Granits sur les coteaux de Tupin-Semons.   
Un peu plus de couleur que les marsannes. Très ouvert au nez. Explosif de fruit, mais peu de notes. Plutôt plat en bouche. Une note discrète. Finale courte, simple.

Stéphane Ogier, Condrieu 2007   
cépage: viognier, vignes de 15 ans. Terroir de granit, sur le lieu-dit Veauvignère.   
Nez original. Vanillé/lacté, légèrement café au lait. Bouche différente. Attaque minérale, puis sur fruit légèrement acidulé. Décalage nez/bouche déconcertant. Demandera du temps pour trouver son unité.

Stéphane Pichat, vin de pays, Syrah 2007   
cépage: syrah, jeunes vignes de Côte-Rôtie (troisième année de production, trop jeune pour entrer dans AOC). Sol granitique schisteux.   
Premier nez discrètement fruité. Dès l’agitation, la réduction de la Syrah. Souple, droit. Finale un peu métallique, courte.

Stéphane Ogier, vin de pays, La Rosine 2007      
cépage: syrah. Granits sur les coteaux de Tupin-Semons.   
De l’élevage. Nez sur ronce. Fruit à l’agitation. En bouche, légère impression de liège à l’attaque. Milieu sur le fruit. Finale un poil astringente. Vin intéressant, à attendre deux ans.

Stéphane Montez, Saint-Joseph 2007      
cépage: syrah. Terroir granitique   
C’est donc ça le nez de fourrure ! A l’agitation des notes de produits d’argenterie (ma madeleine de Proust). Attaque un peu sur alcool. Tanins discrets mais présents. Pas d’exubérance du fruit mais pas non plus les notes animales sentis au nez.

Alain Voge, Saint Joseph, Les Vinsonnes 2007      
cépage: syrah. Coteau granitique très pauvre et extrêmement pentu.   
Nez légèrement bouchonné, disparaît après forte agitation. Fermé.  Belle attaque sur le fruit. Belle structure. Tanins bien fondus. Beau vin, du type que j’aime.

Etienne et Dorothée Chomarat, Domaine Chasselvin, Crozes-Hermitage 2007      
Vin ramené par un client pour faire découvrir le domaine.   
Nez typique de la Syrah nordiste, sur la réduction. En souplesse, liquide. Sans extraction. Un rien acide pour une Syrah.

Etienne et Dorothée Chomarat, Domaine Chasselvin, Crozes-Hermitage, Les Lièvres 2007      
Vin ramené par un client pour faire découvrir le domaine.   
Joli nez fruité, arrondi. Même impression en bouche. Plutôt séduisant. Pas de tanins. Bien.

Ferraton, Crozes-Hermitage, Le Grand Courtil 2007      
cépage: syrah. Demi-coteau, sol argilo-calcaire sur le bas, granitique et graveleux sur le haut. Parcelle exposée plein sud.   
Nez discret, mais belle complexité. Sur une douceur lactée, un peu de grillé. Belle attaque et jolie montée en bouche. Toujours bien sur la fin, longueur. Belle rétro. Bien.

Auguste Clape, Cornas 2006      
cépage: syrah. Arènes granitiques.   
Nez ouvert (carrafé 5h avant). Beau fruit, rafiné. De la classe. En bouche, sur le même registre de beau fruité, légèrement tannique, sans gène. Bien.

Stéphane Ogier, Côte Rôtie 2006   
cépage: syrah. Granites et Schistes. Assemblage de 10 parcelles situées en côtes Brune et Blonde.   
Style différent. Premier nez présent, mais moins ouvert ensuite (carrafé 5h avant). Plus souple, sans tanins marqués. Sur la tension pour une belle longueur. Moins rustique.

Stéphane Ogier, Côte Rôtie, Lancement 2006      
cépage: syrah. Granites. Côte Blonde au lieu-dit Lancement.   
Nez fermé. Très épicé à l’agitation. Profite bien à l’agitation (carafé depuis 5h). Bien en bouche, très raffiné et soyeux. Très beau vin, déjà gourmand. Un régal.

Stéphane Pichat, Côte Rôtie 2000      
cépage: syrah.   
Couleur trouble. A l’agitation sent légèrement la cuve à mazout (moins pire que pour les autres dégustateurs: la bouse de vache, purin et autre fosse septique !). Attaque discrète. Très mal servi après le Lancement d’Ogier.

Côteaux du Languedoc, Peyre Rose, Clos des Cistes 1996.   
Je n’ai pas suivi ce qui a poussé Benjamin a sortir cette bouteille à l’improviste.   
Sur des registres de sous-bois/champignon. Des tanins encore marqués. Alcool étrangement pas agressif (14,5°).

Yves Cuilleron, vin de table, Roussilière MMV (2005)   
cépage: marsanne, roussane et viognier. 70g de sucres résiduel. Sols sableux granitiques, orientés sud.   
Peu de tension acide. Finale sur abricot. Doux.