Excursion dans l’hémisphère sud ce soir avec un tour des prochains vins australiens à la vente (vente finie à la parution de ce bulletin). Ces vins font partie de mes premiers achats sur le site en 2007. J’ai été particulièrement séduit par la seule bouteille que j’ai ouverte depuis. J’étais donc dans de bonnes dispositions pour la dégustation de ce soir. En effet, j’avais déjà oublié toute idée d’associer ces vins à des plats, pour ne me concentrer que sur le plaisir que prennent les néo-amateurs de vins à sa consommation en dehors des repas.
Autre particularité des vins d’Australie présentés ce soir: le “Winemaker” est mis en avant sur l’étiquette, un peu comme le numéro de téléphone du SAV.
Les vins ont fort heureusement été servis légèrement frais pour atténuer la sensation d’alcool et reposer nos papilles. Les commentaires en italique sont de Benjamin dL.

Vins blancs

Heartland Stickleback, white 2008, Limestone Coast.
Verdelho 35%, Semillon 24%, Viognier 23%, Pinot Gris 18%. vinifications séparées des cépages. Élevage en cuve. Ben Glaetzer winemaker. 12,5°
Premier nez métallique puis le fruit. Beau fruit en bouche. Minéralité. Pointe d’alcool. Finale bien tendue. Intéressant.

Kalleske, Florentine 2008, Barossa Valley.
100% Chenin blanc. 50% des jus sont fermentés en barriques russes et 50% en cuve. 6 mois en barriques. 12,5°
Premier nez fruité puis sur le fût. Arômes de parfums (un rien planche). Pas très agréable (sécheresse du bois). Attaque très souple, du gras mais manque de tension. Vin d’apéritif, quoique manque de tension pour mettre en appétit.

Vins rouges

Hearthland Stickleback, red 2008, Limestone Coast.
20% cabernet sauvignon, 61% syrah, 14% dolcetto et 5% lagrein. 12 mois en fûts de 2 et 3 vins. Ben Glaetzer winemaker. 14,5°
Nez explosif. Cassis, pain grillé. Très typé syrah. Bouche plus complexe que le nez. Vite asséchante. Mais de la fraicheur, intéressant pour la gourmandise.

Hearthland Stickleback, red 2006, Limestone Coast.
20% cabernet sauvignon, 61% syrah, 14% dolcetto et 5% lagrein. 12 mois en fûts de 2 et 3 vins.Ben Glaetzer winemaker.14°
Moins explosif. Plus sur le grillé. Plus fondu et moins explosif aussi en bouche. Et moins séchant aussi, plus séduisant. Plus sérieux.

Kilikanoon, The Lackey, Shiraz 2007, Clare Valley.
100% syrah, 22 mois en barriques américaines. Kevin Mitchell winemaker. 14,5°
Premier nez sur le fût. Cassis doux. Un rien floral. En bouche très bonbon, surprenant. Un rien sec sur la finale. Vanille. Trop souple à mon gout.

Ben Glaetzer; Wallace 2007, Barossa Valley.
Vieilles vignes de grenache (25%) et de syrah (75%). Chêne français (80%) et américain (20%) de 3 et 4 vins pendant 12 mois. Judith Wallace est la femme de Ben Glaetzer. 14,5°
Nez fondu, mais en retrait. Attaque discrète mais très joli fruit, pas exubérant pour de l’australien, de la subtilité. Presque buvable. De l’astringence plus que des tanins en finale.

Kalleske, Pirathon Shiraz 2007, Barossa Valley.
100% syrah. Fermentation en barriques. Troy Kelleske winemaker. 15°
Nez autant fermé. Sur noix de coco. Un peu sec. Le fruit vient à l’agitation. En bouche, beau fruit et la même sécheresse. Semble court.

Kilikanoon, Blocks Road, Cabernet Sauvignon 2006, Clare Valley.
100% cabernet sauvignon. 22 mois en barriques françaises et américaines avec 35% de neufs. Kevin Mitchell winemaker. 14,5°
Premier nez sur cassis. Puis assez vite sur fût (planche). Un rien résineux. Belle attaque mentholée. Belle rétro sans passage au sec.

Rusden, Ripper Creek 2007, Barossa Valley.
Syrah (40%) et Cabernet Sauvignon (60%). Barriques françaises, de 3 à 10 vins. Christian Canute winemaker. 13,5°
Nez fondu et frais. du corps. Pas sur l’attaque mais le plus long et équilibré. Pas de sécheresse. Tension acide bienvenue.

Mollydooker, The Scooter 2007, Mc Laren Vale.
100% merlot. Elevage en barrique dont 20% neuves pendant 11 mois. Sarah et Sparky Marquis winemakers. 16°
Retour du nez exubérant et du bois démonstratifs. Éclatant. Piquant (surtout au deuxième nez). Drôle de merlot (comme l’étiquette). Lourd.

Noon, Eclipse 2007, Mc Laren Vale
Syrah et Grenache. vinifications en cuves ouvertes. 18 mois en fûts américains (25 ) 50% neufs). Drew Noon winemaker. 16°
Nez sur le fût mais vite du fruit. Original. Le plus mentholé. Presque une pointe d’agrumes. Intéressant. Ample et alcooleux. Cacao. Belle finale. Intéressant mais très puissant.

Rusden, Black Guts 2006, Barossa Valley
Vieilles vignes de Syrah. 30 mois d’élevage: 65% de vieilles barriques françaises, 25% de barriques françaises neuves et 10% de barriques américaines neuves. 14,5°
Nez décalé. Certains dégustateurs disent café au lait, pour moi un rien de verdeur, presque de l’artichaut mais confituré. Idem en bouche. Aucune sécheresse, fluide. Laisse quand même une bonne impression. Intéressant.

Greenock Dreek Alices, shiraz 2006, Barossa Valley.
Syrah. 26 mois en barriques. Michel et Annabelle Waugh winemakers. 17°
Nez sur bananes très mûres. Puis sur les bonbons type fraise artificielle. Tapisse la bouche. Mais manque de tension pour la longueur.