Une semaine après la grande foire du salon des Vignerons Indépendants porte de Versailles, retour en dégustation marathon mais des vignerons sélectionnés dans le Grand Guide des Vins de France de Bettane et Desseauve.

Dégustations éclectiques naviguant entre les gouts d’Alain et Hakim qui m’ont accompagné l’après-midi jusqu’à la fermeture. J’ai intercalé quelques domaines dont j’ai dégusté les vins le matin.

Bordeaux – Haut-Médoc - Château Sociando-Mallet

2001: Début d’évolution vers le sous-bois. Reste un poil de verdeur. En bouche, belle vinosité (tanins fondus). Peut commencer à se boire.
2002: Nez plus animal, un peu de verdeur. Bouche aussi sur le terreux. Pas encore à mon gout, à attendre.
2006: Nez ouvert sur le fruit frais. Bouche un peu sèche en finale. Mais reste beau grillé.

Bourgogne – RullyDomaine Anne-Sophie Debavelaere
Toujours à l’affut de producteurs intéressants en côte chalonnaise.
Bouzeron 2007: Joli nez bien construit sur le fruit. Un peu de verdeur, court en bouche. Bien pour apéro.
Rully blanc 2007: Nez fermé, un peu de fruit à l’agitation. Bouche sur le fruit, retenu, souple. Acidité gommée.
Rully blanc, les Cailloux 2007: Nez moins ouvert (plus tendre). Bouche sur le fruit tendre et minéral, plus d’équilibre. Finale plus longue.
Rully blanc, Clos du Moulin à Vent 2007: Nez ouvert, arrondi (fût). Bouche plus ample, plus séduisante.
Rully Premier Cru blanc, Les Pierres 2007: Nez sur fruit. Bouche aussi sur le fruit. De la matière mais demande à se fondre.

Bourgogne  - Meursault – François d’Allaines

Macon villages 2008: joli nez, court (10 mois fût, 10% neuf). Bouche sur amertume fondu. Finale gourmande.
Auxey-Duresses 2007: Nez fermé. Plus de corps que Rully. Construit sur acidité, fait ressortir le fruit.
Meursault, Tête de cuvée 2007: (18 mois en fût) Nez plus ouvert, fût discret. Bouche sur note beurrées. Bien typé Meursault.
Meursault Premier Cru Les Poruzots 2006: Joli nez ouvert (noisette), gourmand, plus de maturité Belle bouche souple, élevage bien fondu.
Rully Premier Cru 2007: Nez fermé. Surtout intéressant pour l’ampleur de la bouche. Bien.

Bourgogne – BeauneJoseph Drouhin

Chablis, Drouhin Vaubin 2008: Nez ouvert. La minéralité. Sur la verdeur, un peu agrume. Finale douce. Intéressant.
Côte de Beaune 2007: Nez sur fût, plus noisette que grillé. Bel élevage, un rien alcool en finale. Une pointe d’amertume.
Beaune Premier Cru, Clos des Mouches 2007: Puissance du fût. Attaque sur fruit. Fût encore en premier plan. Jolie longueur. Vin de gastronomie. Finale un rien sèche sur amertume.

Bourgogne – MaconBret Brothers

Mâcon Uchizy La Martine 2008: Nez floral, ouvert. Un peu de fruit, arrondi. Corps sur la tension, sur l’acidité. Belle finale souple.
Viré Clessé La Verchère 2008: Nez plus minéral, plus fermé. Attaque plus de fruit, mais tension minérale légère (moins sensible qu’au nez). Finale moins tendue.
Saint Véran La Côte Rôtie 2008: Nez plus ouvert, plus floral, fruit. Bouche plus souple, moins sur l’acidité. Mais reste la tension du mâconnais.
Pouilly Fuissé Terres de Vergisson 2008: Assemblage de trois parcelles. Nez le plus ouvert, le plus fruité. belle attaque sur le fruit. Plus de longueur. Belle équilibre minéral/fruit.
Pouilly Vinzelles Les Quarts 2008: Vraiment fruit (poire), bien tendu par minéralité. Gourmand dans le style mâconnais. De l’ampleur, mais en bouche moins tendu que Pouilly Fuissé donne une impression de finale moins longue, moins fine.

Bourgogne – BeauneLouis Jadot

Ladoix blanc 2007: Nez sur fût. Bel élevage. Fruité intéressant, mais un peu d’amertume en finale. Elevage bien intégré.
Pouilly Fuissé Les Perrières 2007: (domaine repris en 2008) Nez sur fût, plus discret. Tendu. En bouche, de la matière. Elevage revient sur la finale.
Puligny-Montrachet Clos de la Garenne 2004: Nez retenu. Pas sur le fruit d’un Puligny, plutôt animal ! Belle attaque franche. Le fruit vient en bouche. Minéralité vient sur la fin avec le retour du fût.

Bourgogne – MaconVignerons des Terres Secrètes

Pouilly Fuissé, Terra Incognita 2007: Nez sur fût. Bouche construite sur amertume, belle tension.
Saint Véran Les Plantés 2008: Nez retenu, plus sur fruits jaunes. De la verdeur, plus d’amertume que d’acidité. Semble court.
Saint Véran Croix de Montceau 2007: joli mariage au nez du fruit et du fût. Moins pertinent en bouche (fût moins fondu).
Mâcon Verzé, Verzé Croix-Jarrier 2008: Nez ouvert. Fruits exotiques (ananas), poire. En bouche, de la tension acide (décalée/nez). Intéressant.

ChampagneLouis Roederer

Brut Premier: (Pinot Noir 40%, Chardonnay 40%, Pinot Meunier 20%) Note de Champignon au nez. Liqueur d’expédition un peu trop présente.
Vintage 2004: (Pinot Noir 70%, Chardonnay 30%) Joli. Liqueur d’expédition bien dosée.
Brut rosé 2004: Robe pâle d’un rosé de Provence.
Blanc de Blancs 2003: Gourmand, un peu dosé
Cristal 2002: (Pinot Noir 55%, Chardonnay 45%) Nez sur noisette. Bel équilibre. Légère amertume en finale. Pour la garde.

Vallée de la Loire – QuincyDomaine Tatin

Domaine des Ballandors 2008: Bouche plus ample, moins terreux.
Domaine des Tremblay, cuvée Domaine 2008: Nez plus ouvert, un peu plus de fruit. Corps plus de structure.
Domaine du Tremblay, cuvée Vieilles Vignes 2008: Nez idem, un poil moins expressif mais sur des notes plus raffinées. En bouche, plus subtile. Finale un poil d’amer. Mieux.
Domaine du Tremblay, cuvée Sucellus 2006: Nez sur fût, agrumes doux type mandarine. Apporte de la rondeur. Supporte la gourmandise du nez.
Reuilly 2008: Sauvignon terreux. Minéralité sur la finale (terroir sur base calcaire différente du Quincy).

Vallée du Rhône – NordMaison Chapoutier

Hermitage blanc, Chante Alouette 2005: (Marsanne) Joli nez miel, légèrement citronné. Bouche grasse et minérale. Très joli.
Saint Joseph blanc Les Granits 2006: Nez retenu. En bouche plus tendu, moins opulent. La minéralité apporte plus de gourmandise à mon gout.
Australie, Western Victoria, Syrah/Shiraz 2008: Joli nez, pas exubérant. En bouche bien souple. Même gourmandise.
Côtes du Roussillon, village Lesquerde, l’Esquerda 2008: nouvelle cuvée, cousine de Lapidem Occultum. A l’ouverture, sur le goudron (!). Bouche plus sur le fruit (décalée/nez).

Vallée du Rhône – NordDelas Frères

J’ai nettement préfère les vins de Ferraton mais Hakim a été plus convaincu par ces vins et notamment le parfait:
Crozes Hermitage, Domaine des Grands Chemins 2007

Vallée du Rhône – Châteauneuf du PapeDomaine de Nalys

cuvée Classique 2008: (assemblage dont Roussanne passe en fût) Premier nez sur anis. Finale sur amertume mais très fondu. Très différent du Beaurenard, dégusté une semaine avant.
cuvée Eicelenci 2008: (nouvelle cuvée, Vieillles vignes de Roussanne, Clairette, complétée de Grenache, vinification et élevage en demi-muids) Nez fermé. En bouche tout de suite plus de gras. Une finale chaude. Pas aussi gourmand que Beaurenard.

Vallée du Rhône – NordFerraton père et fils
Ma découverte du salon: des côtes du Rhône septentrionaux qui me plaisent. Au point que j’ai laissé tombé les notes pour me concentrer sur le plaisir de la dégustation. J’ai vraiment tout aimé. Je note juste les références pour me les rappeler.

Crozes Hermitage La Martinière 2007: Nez original (pharmacie !). Bouche bien.
Saint Joseph La Source 2007: Nez animal, bouche moins structurée.
Crozes Hermitage Grand Contis 2007
Hermitage Le Mial 2007 (par coquetterie marketing, pour cette cuvée Haut de Gamme, l’ancienne orthographe de Ermitage a été reprise)

Italie
Heureusement, la veille de l’ouverture caveprivee.com avait ouvert une campagne de vente de certains des vins à la dégustation. Cela m’a permis en béotien de la production transalpine de faire une sélection de certains domaines.

Domaine Luccheti, wine maker Alberto Mazzoni
Lacrima di Morro d’Alba 2008: (cépage Lacrima nero, raisin à la peau très fragile) Nez sur le fruit (très noir, type mûre). Finale un rien sèche. A boire sur la gourmandise du nez. 13°
Lacrima di Morro d’Alba Superiore Guardengo 2008 (nom de la rivière, passerillage d’un mois en hangar ventilé) Nez sur pépin de raisin, puis le fruit. Bouche plus austère. Bizarrement, du fruit frais arrive en milieu. Finale un rien sèche. Joli intéressant, mais mariage avec mets délicat à mon palais (Alberto Mazzoni me le conseille sur une viande panée Pizzaiola ou une pièce de bœuf). 14°
Lacrima di Morro d’Alba Superiore Mariasole 2007 (nom du fils d’Alberto, passerillage de trois mois) Le même registre mais avec plus de matière. Alcool se sent un finale. 16,5°

Domaine Sottimano
Pajoré 2006, Barbarseco DOCG
: (cépage nébbiolo) nez sur fruit. Puissant, grosse matière. Finale marquée par élevage. 14°
Pairelero 2007, Barbera d’Alba DOC: (cépage Barbera) Nez fermé. Belle attaque mais alcool vite en bouche. Finale plus intéressante. 14,5°

Domaine sportoletti
Assisi Rosso 2007 DOC
: (cépages Sangiovese 50%, Merlot 30%, Cabernet 20%) Joli premier nez sur fruit rouge. Plutôt sur élevage des vins chiliens. Bouche gourmande. Manque un peu de structure. Bien
Villa Fidelia 2005, DOC: (cépages Merlot 70%, Cabernet Sauvignon 20%, Cabernet Franc 10%) Nez sur fût, grillé. Fruit à l’agitation. Tanins en bouche, un peu de verdeur. Reste gourmand.
Villa Fidelia blanc 2006, DOC: (cépages Grechetto 60%, Chardonnay 40%) Nez sur réduction, arômes légèrement confits. Mieux en bouche, beau volume. Finale douce mais sans sucre.