Ce soir Benjamin DL nous conviait pour une dégustation du millésime 2004 de vins piémontais et plus spécialement de l’appellation DOCG Brunello Di Montalcino (Denominazione di Origine Controllata e Garantita). Comme le nom l’indique aux connaisseurs, que des vins à base du cépage Sangiovese (Brunello est le nom Sangiovese à Montalcino).

Les informations en italique sont de Benjamin.

En mise en bouche,
Champagne Philippinat Cuvée 1522 millésime 2000
Cépages 60% Pinot Noir 40% Chardonnay. Nez beurré, la tension du Pinot. Attaque sur le bois. Bien fondu en bouche. Très belle longueur sur la tension. Un peu de fût en finale.

Fanti 2004
Premier nez sur le bois. Vite du fruit, assez noirs. Demande de l’agitation. Un peu sec. Attaque souple. Pas de tanins marqués, soyeux. Un peu court. 14°

Conti Costanti 2004
12 ha en bio; élevage de 18 mois en foudres et de 18 mois en fûts puis 12 mois en bouteilles. Nez ouvert, du fruit, mais un peu de verdeur (pipi de chat !). Un peu d’ampleur, plus chaud. Mais tanins marqués. Presque un goût d’orange. 13,5°

La Geria 2004
8,5 ha; 4 ans d’élevage dont 3 ans en foudre. Nez mentholé apporte de la fraicheur. Attaque souple. Corps ample. Un peu de bois en finale. Moins sec. A attendre. 14°

Cencioni Patrizia, Solaria 2004
24 mois d’élevage. Nez fermé, sur la finesse. Un peu de chocolat à l’agitation (gâteau “Forêt Noire”). Bois marqué, masque la bouche. Sur le café. Finale sèche. Trop démonstratif à mon gout. 13,5°

Lisini 2004
18 ha; élevage de 36 mois en foudres et 8 mois en bouteilles. Nez boisé, joli parfum (mais arrivée d’un dégustateur imprégné de parfum). Corps bien intégré avec boisé présent et fondu. Finale sans sécheresse. Bien. 14°

Tenuto Il Poggione 2004
118 ha; élevage de 36 mois. Nez sur boisé ambitieux. Vin moderne. Flatteur et sur la qualité de l’élevage. Pas de heurt. Intéressant mais moins typique. 14,5°

La Poderina 2004
10,5 ha; 24 mois d’élevage. Nez lourd, semble s’aplatir sous le boisé à l’agitation. Bonne surprise en bouche: boisé moins assommant. Finale bien, soyeuse. Puissant mais intéressant. A attendre; 14°

Collemattoni 2004
7 ha; 30 mois d’élevage en foudres. Nez sur la réduction. Agitation pas suffisante = à attendre. Bouche plus séduisante, du fruit. Finale un peu sèche. Pas encore en place. 14,5°

Mori Allessandro, Il Marroneto 2004
39 mois d’élevage et 10 mois en bouteille. Nez vineux, bien. Dans mon souvenir du sangiovese. Bouche souple, sur la finesse. Tanins bien présents en finale sans sécheresse. Intéressant. 13,5°

Antinori, Pian delle Vigne 2004
60 ha; 24 mois d’élevage. Nez sur “after-eight” (chocolat à la menthe). Puissant, chaud, démonstratif. Moins typique, pas à mon gout. 14°

Frescobaldi, Tenuta Castek Giocondo 2004
250 ha. Premier nez intéressant mais s’efface à l’agitation. En bouche, de la puissance. Du fruit et finale reste soyeuse. A nouveau impression décalée d’orange sanguine (sans acidité). Typicité ? A mon gout malgré puissance. 13,5°

Casanova Di Neri, Tenuta Nuova 2004
55 ha; 29 mois d’élevage. Premier nez sur bois, presque planche. A l’agitation sur l’acidité. Attaque sur le bois, café. Très enveloppant. En fin sur fruits rouges. Plus intéressant pour sa finale. 14,5°

San Filippo, Le Lucére 2004
11 ha; 24 mois d’élevage en foudres et barriques, et 6 mois en bouteille. Nez déconcertant: entre cassis confituré et pipi de chat (bourgeon de cassis). A l’aveugle, presque une syrah australienne. En bouche sur la fluidité. Tanins marqués, moins de puissance. 14°

Argiano Riserva 1978
Couleur rouge brique, beaucoup de dépôts. Nez viande, s’atténue à l’agitation. Un peu champignon. Bouche fluette, vin trop vieux, pas à mon gout. A son crédit: soyeux et finit bien.