Certainement la première belle journée de printemps cet année sur Paris qui se finissait en plus par une dégustation inattendue de vins américains avec Benjamin, Charles et Camille de CavePrivée.

Je ne connaissais aucun des vins dégustés ce soir. Tout réjoui à l’idée d’être encore candide pour déguster certains vins, sans arrière-pensée, juste pour le plaisir de la découverte.
Les notes en italique sont de Charles de CavePrivée, le décryptage de ses abréviations est de Bibi.

Les Blancs

Patz and Hall, Dutton Ranch, chardonnay 2006, Russian River Valley, Somona county
Propriétaire: Dutton; 11 mois en fûts neufs. 14°
Couleur claire. Nez sur fût, fumée (fumée de bois, pas de salaison). Fait penser à un jeune Corton Charlemagne. A l’agitation, le fruit n’est plus bourguignon. Plutôt mentholé (fraicheur non minérale). Bien en bouche, fondu élégant. Finale légèrement amer, juste ce qu’il faut pour un américain. Un peu de chaleur. Vraiment bien fait.

Kislter Hudson Vineyard, chardonnay 2006, Carneros
Propriétaire: Hudson; Vieilles vignes vinifié 50% fûts neufs de 11 à 18 mois. 14,1°
Fût moins marqué au nez: autre odeur plus dominante. Un peu dérangeante à mon gout (buis, réduction ?). Fait plus penser à un Macon des Bret Brothers à l’élevage ambitieux. En bouche, plus ample, moins tendu. Pas la petite amertume bienvenue. Alcool plus présent. Pas aussi intéressant.

Les Rouges

Kendall-Jackson, Vintner’s reserve,  Pinot Noir 2007, California
Pinot Noir 92%, Petite Syrah 5%, Syrah 2%, Zinfendel 1%; Monterey 26%, Santa Barbara 30%, Mendocino 25, + divers; 6 mois en fûts français. 13,5°
Nez très ouvert. Pas tout sur le fût que sur les fruits compotés (cassis). Finale un peu d’acidité, moka. Bouche souple, sans heurt. Pas de grosses impressions de complexité. Tanins fondus, pas d’aspérités.

Kendall-Jackson, Vintners’s reserve, Zinfandel 2006, California
Zinfandel 93%, Barbera 4%, Cabernet et Merlot; 8 mois en fûts français et américains; Mendocino 65%, Sonoma 25%, + divers. 14,5°
Premier nez intéressant, inconnu et intrigant. Suave et presque des fruits blancs. En bouche, un rien tanique, moins déconcertant. Intéressant en bouche mais pas sur la même impression de complexité qu’au nez.

Kendall-Jackson, Vintner’s reserve, Cabernet Sauvignon 2005, California
Cabernet Sauvignon 96%, Cabernet Franc 3%, Merlot 1%; 19 mois en barrique françaises et américaines; Sonoma 26%, Napa 26% Monterey 18%, Mendocino 15%, + divers. 13,5°
Premier nez sur poivron vert. Mais toujours sur la suavité qui fait glisser. Plus intéressant en bouche. Evolue bien. finale sans heurt.

Tablas Creek, Esprit de Beaucastel, rouge 2000, Paso Robles (San Luis Obispo)
Argilo-calcaire. Mourvèdre 35%, Syrah 26%, Grenache 25%, Cournoise 14%, un an en foudre. 14°
Couleur début de reflet orangé. Nez sur viande/viandox (comme Chateauneuf du Pape évolué). Moins ample, pas forcément charpenté par la tension. Evolution en bouche idem (viande), plus légère que sur un français. Intérêt ?

L’aventure, Zinfandel 2001, Paso Robles (San Luis Opisbo)
argilo-calcaire; Zinfandel 100%; 15 mois en barriques neuves, 70% françaises et 30% américaines. 14,5°
Robe trouble, peu engageante (paisse). Nez massif et lourd. A l’opposé de la minéralité. Pas la même impression en bouche. Pas raffiné mais pas lourd. Des tanins, sans jamais avoir la verdeur des français.

The Ojai Vineyard, Syrah 2002, Santa Barbara County
100% Syrah: environ 12 à 15 mois en fûts. 14°
Nez sur un joli registre floral (violette ?). Très séduisant dans ce registre. Evolue tout aussi agréablement à l’agitation. Joli yoyo entre le fût et le fruit. Bien en bouche. Un peu de tanins. Bien construit, sans lourdeur. Bien.

Kendall-Jackson, Alisos Hills, Syrah 2005, Santa Barbara County
Argilo-graveleux; 16 mois en fûts français (25% neufs) et américains. 14,5°
Nez exubérant (fût, eucalyptus), dérangeant à mon gout (presque impression de planche). En bouche, bonbon, suave, réglisse. Même exubérance. Un peu trop éclatant à mon gout. Laisse dans le verre cette odeur de planche.

Colgin, Estate IX, Estate red 2003, Napa Valley
Rocheux; Cabernet Sauvignon 64% Merlot 31%, Cabernet Franc et Petit Verdot. 19 mois en barriques neuves. 15,6°
Premier nez déconcertant, indéfinissable, bonne surprise. A l’agitation, intéressant et révèle complexité. En bouche, belle attaque. Tanins arrivent vite sur le devant de la bouche. Typiquement dans le style bordelais, sans suavité et avec une touche qui devrait permettre de le replacer en Californie.

Kendall-Jackson, Hawkeye Mountain, Cabernet Sauvignon 2005, Alexander Valley (Sonoma Valley)
Coteaux argilo-rocheux; élevage 16 mois en fûts français 50% neufs et usagés français et américains. 15°
Nez un peu plus mentholé. En peu plus massif, semble moins parler au nez. Légère impression de sécheresse au nez (poussière, planche). Tanins moins agressif (ne tapissent pas le devant de la bouche) mais plus persistent avec une impression de verdeur. Moins intéressant.

Sine Qua Non, Raven Series, Syrah n°3 2006, Santa Rita Hills & Bien Nacido (Santa Barbara County)
Syrah 93%, Grenache 5%, Viognier 2%; 21 mois en barriques neuves françaises. 15,5°
Nez déconcertant: salé ! (lard). Bouche jolie, très fluide, belle acidité. Fruité original. Très long. Impressionnant de précision. A l’agitation, café. Vraiment très bon.

La Douceur

Sine Qua Non, Mr K, Noble Man 2003, Alban Vineyard, Arroyo Grande de San Luis Obispo county
Chardonnay botrytisé, 300g/L sucres résiduels, récolté fin novembre. En hommage à Alois Kracher et M Krankl (les misters K). 10,3°
Abricot au nez. Un peu de figue. Un soupçon suffit. Plutôt pour aromatiser une crème (sabayon) que pour boire. Sirupeux mais pas pâteux.