Amusant les collisions aléatoires entre les dégustations. La semaine dernière, j’organisais une dégustation de vins blancs du Rhône et Sud-Est pour mon club et me retrouvais le lendemain à juger les blancs du Rhône pour les Elus Vins Plaisir de B&D. Et ce soir je suis à nouveau confronté à des vins blancs sudistes dont le Bellet qui avait divisé les dégustateurs du club.

Ce soir l’équipe de CavePrivée nous conviait à un voyage entre Marseille et Nice, blanc et rouge. Région que je connais très mal mais dont j’aurais plaisir à découvrir les vins sur place chez mes amis de FB.
Les notes en italique sont le décryptage des abréviations de Charles.

Le Rosé

Château Revelette, rosé 2009
Juste pour aviner les verres et faire patienter ceux qui étaient arrivés à l’heure. Couleur claire, bouche tendue. L’alcool se manifeste en finale. 13,5°

Les Blancs

Château de Bellet, Bellet blanc, Cuvée Baron G 2008
Cépages 90% Rolle, 10% chardonnay. Terroir de galets roulés et de sable. Elevage 12 mois en fûts. Nez très noyau et fût, puis tire sur le caillou. Le fût reste dominant au repos. Attaque sur la pierre, puis le fruit. Finale encore sur le fût. 13°

Minna et Jean-Paul Luc, Minna Vineyard, Vin de Table L007
Cépages 45% Vermentino, 36% Roussanne,19% Marsanne. Terroir de roches calcaires. Elevage de 8 mois en barriques. Premier nez sur la planche, aubépine. Fruit très vite. A l’agitation, des odeurs de feutres. Mieux en bouche. Marqué par l’amertume mais sans sécheresse en finale. 14°

Henri Milan, Vin de Table Le Grand Blanc MMVI (2006 pour les non latinistes)
Cépage Grenache blanc, Roussanne, Chardonnay, Muscat à Petit Grain. Terroir argilo-calcaire, sous-sol de marnes bleues. Au nez, joli fruit, légère surmaturité (sucrosité). Sympa presque mentholé. En bouche, belle structure. Moins exubérant que l’annonce du nez, mais bien construit. Belle finale.

Henri Milan, Vin de Table Le Grand Blanc MMVII (2007)
Cépage Grenache blanc, Roussanne, Chardonnay, Muscat à Petit Grain. Terroir argilo-calcaire, sous-sol de marnes bleues. Nez plus discret, moins de maturité et plus d’acidité. Bouche sur la verdeur, pas sur l’acidité. Finale différente, plutôt amande amère.

Château Revelette, Vin de Pays des bouches du Rhône, Le Grand Blanc 2008
Cépage chardonnay. Terroir argilo-calcaire. Elevage 1/3 cuves, 1/3 foudres, 1/3 barriques. Au nez, la fraicheur du fruit, plutôt fruit sec (noisette). En bouche, du chardonnay. Un peu monolithique, semble plus court.

Les Rouges

Minna et Jean-Paul Luc, Minna Vineyard, Vin de Pays des Bouches du Rhône, Villa Minna 2006
Cépages 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Syrah, 10% Grenache. Terroir de roches calcaires. Elevage de 12 mois en barrique. Nez sucrosité, caramel. Des relents de Syrah sudiste (épices, poivre). Attaque sur astringence. Pas la gourmandise du nez. Tannique, Finale sèche.

Château de Bellet, Bellet rouge, Cuvée Baron G 2008
Cépage 35% Folle noire, 35% Braquet, 30% Grenache. Terroir de galets roulés et de sables. Elevage 15 mois en fûts. Gros nez rouge avec de la violette dedans. Attaque plus souple. Même gourmandise qu’au nez. Sympa. Pas d’astringence. Proche d’une Négrette toulousaine (cépage que je connais mieux que la Folle ou le Braquet).

Henri Milan, Vin de Table, Sans Soufre Ajouté 2009
Terroir argilo-calcaire, sous-sol de marnes bleues. Elevage 5 mois en fûts. Nez pas trop l’écurie, sur le fruit croquant. Bouche moins nette, plus brouillonne. Tannins discrets. Mieux en finale. 12,5°

Henri Milan, Domaine Milan, Les Baux de Provence 2005
Cépages Grenache, Syrah, Cabernet, Cinsault, Mourvèdre. Terroir argilo-calcaire, sous-sol de marnes bleues. Elevage 12 mois en fûts. Nez très cassis, plus complexe, un peu de bois. Plus net au nez, mais flotte autant en bouche que le 2009. Moins d’astringence mais plus court. 13,5°

Henri Milan, Clos Milan, Les Baux de Provence 2003
Cépages 80% Grenache noir, 20% Syrah. Terroir sablo-graveleux. Elevage de 12 mois en fût. nez sur fruit et vernis. De la douceur. En bouche, plus équilibré malgré les tanins. Finale sans heurts, plus précise. 14°

Henri Milan, Clos Milan, Les Baux de Provence 2004
Cépages 80% Grenache noir, 20% Syrah. Terroir sablo-graveleux. Elevage de 12 mois en fût. Plus d’acidité au nez (légèrement piquante). Fruit semble plus net, moins chaleureux. En bouche, fruit plus éclatant, avec jolis tanins plus fondus. Bien. Mieux construit que le 2003. Vin gastronomique. 14°. [je l’ai regoûté en fin de dégustation après les Bandol. L’acidité ressort et le rend moins agréable]

Henri Milan, Clos Milan, Les Baux de Provence 2005
Cépages 80% Grenache noir, 20% Syrah. Terroir sablo-graveleux. Elevage de 12 mois en fût. Nez ouvert, plus chaud. Un peu d’écurie. Sur les tannins. Pas très agréable. Manque de tension: le fruit ne ressort pas en bouche. 13,5°

Château Revelette, Vin de Pays des Bouches du Rhône, Le Grand Rouge 2008
Cépages Syrah, Cabernet-Sauvignon, Grenache. Elevage de 14 mois en barrique (20% neuves). Nez très rouge (fraise écrasée). Un peu de fût à l’agitation. Bouche souple sur la gourmandise du fruit. De l’acidité lisse les tannins et étire la finale. 13,5°

Domaine de la Bégude, Bandol, 2006
Cépage 90% Mourvèdre, 10% Grenache. Terroir argilo-calcaire. Elevage de 18 mois en barriques (1/3 neuves). Nez très différent, sympa. Rappelle l’Espagne. Puissant mais pas forcément subtil. En bouche, bien fait. Equilibré. Astringence plus que les tannins en finale. 14,5°

Domaine de la Bégude, Bandol, 2007
Cépage 90% Mourvèdre, 10% Grenache. Terroir argilo-calcaire. Elevage de 18 mois en barriques (1/3 neuves). Nez plus pointu. S’épanouit plus à l’agitation. Moins costaud et plus parlant. Un peu de fût toutefois. En bouche, même construction mais là encore plus parlant. Continue sur la même impression du nez. Bien. Finale sur une belle pente douce. 14,5°

Domaine de la Bégude, Bandol, La Brûlade 2006
Cépage 95% Mourvèdre, 5% Grenache. Terroir argilo-calcaire à 400m d’altitude. Elevage de 18 mois en barriques (1/3 neuves). Au nez, puissance d’un australien. Plus massif, moins pointu. En bouche, beaucoup d’acidité pour supporter la matière. Encore très monolithique. Pas d’astringence. Finale soyeuse et pas fatigante. 14,5°