Leur Nuits Saint Georges 2003 fut la première bouteille à plus de 30€ que j’ai achetée. J’ai pu rencontrer les autres vins du domaine et Amaury Devillard à un des premiers salons parisiens de la RVF. Puis la sœur Aurore sur les P1050209dégustations professionnelles organisées par Bourgogne Aujourd’hui. Et enfin Robert Vernizeau le vinificateur du domaine est un de mes interlocuteurs favoris des Nuits au Grand Jour pour prendre la température du millésime.

Mais je n’étais pas encore passé au domaine, même si j’avais été aguiché par la construction du nouveau caveau de dégustation après l’incendie.
Bref, je profitais d’avoir croisé la semaine précédente Aurore chez un caviste près de chez moi et lui avoir acheté quelques Mission et Givry devenus introuvables au domaine pour compléter ma dégustation profitant de mon passage dans le village proche de Rully.

Très joli caveau de dégustation qui me rappellent les visites sur la route des vins en Amérique du Nord.

Après que Caterina m’est fait faire le tour du propriétaire autour du caveau, nous choisissons quelques vins à dégustés dans le temps qu’il me reste.

Mercurey, Château de Chamirey, En Pierrelet, blanc 2011
1 ha à part du Mercurey blanc du domaine. Une sélection parcellaire pour mettre une marche entre le Mercurey blanc du domaine et la haut de gamme La Mission. De la douceur. Chaleur et caramel au nez. Un fruité moderne et riche en bouche. De la fraicheur des agrumes fait tenir le vin mais manque un peu d’amertume à mon gout.

Mercurey, Château de Chamirey, La Mission,Premier Cru blanc 2011
Notes anisées, légèrement noisette. Bouche puissante sur une trame amère. Finale un peu sur alcool avec des notes d’agrumes et d’amandes.

Mercurey, Château de Chamirey, Premier Cru Champs Martin, 2011
Du fruit. Structure tannique marquée. Pas trop de sècheresse. finale sur le grillé du fût. Pas trop d’alcool, un peu de fraicheur mentholée.

Nuits Saint Georges, Domaine des Perdrix, 2008
Joli fruit. une pointe d’amertume. bien quoique un peu sec en finale. Un peu d’épices. La texture d’un Nuits Saint Georges, assez marqué après le jeune Mercurey.

Echezeaux, Domaine des Perdrix, Grand Cru 2010
Parcelle Echezeaux dessus. Nez grillé doux (cacao, vanille). De la matière. Astringence passe avec le soyeux des tanins. Belle longueur mais pas encore assemblé. A attendre.