Cette année, les deux grands salons des amateurs parisiens de vins tombaient en même temps. J’avais fait le choix drastique et déséquilibré de privilégier le Grand Tasting avec ces deux jours au détriment d’une seule journée aux Vignerons Indépendants.

Premier jour de Grand Tasting, je rejoins Hakim et sa clique pour me laisser guider par leur choix de dégustation. L’occasion pour moi de sortir des sentiers battus par mes déambulations des 8 précédents salons.

Seconde journée en solo, où je me concentrais sur mes favoris.

Les stands visités, dans l’ordre du carnet, réarranger par région.


Champagne – Domaine Bonnaire, à Cramant

Découverte de ce domaine, pour comparer au Guy Larmandier que je connais mieux dans cette région de Cramant.

Champagne Extra-Brut, blanc de blanc
Base 2005. Bien reste souple, sur la noisette. Un peu de brioche. Sympa avec sa finale sur amertume.

Champagne “Ver Sacrum”
Base 2006, élevage sous liège. Plus vineux, presque pinot. Bien. Complexité en finale.

Champagne “Variance”
Elevage sous bois. Nez doux vanille. Un peu oxydatif, type Meursault. Moins à mon gout.

Champagne “Prestige”
Solera de 3 années, assemblage des plus belles parcelles de Grand Cru. Plus de minéralité (moins de douceur). Finale fraiche et de la vivacité.


Champagne – Moët & Chandon, à Epernay

Une maison très connue, donc je ne connais pourtant pas les vins.
Champagne Rosé Impérial
Assemblage des 3 cépages: 45% Pinot Meunier, 45% Pinot Noir et 10% Chardonnay. Douceur du bonbon. Facile.

Champagne Grand Vintage 2006
47% Chardonnay. Nez un peu serpillère. Bouche épicée (gingembre) Bien belle longueur, pas trop grillé.

Champagne Grand Vintage rosé 2006
23% de jus rouge (Pinot Noir). Nez fraise: toujours bonbon, mais joli. Finale un peu sèche.


Bourgogne – domaine Jacques Prieur, à Meursault

Une tentative pour faire gouter au moins un Pinot à Hakim.
Clos Vougeot Grand Cru 2008
Beau fruit, fût discret. Grillé en finale. Bien.


Chili – Viña San Pedro Tarapaca (VSPT)

Toujours à la recherche de contacts pour agrémenter mes déplacements professionnels au Chili, je retrouve ici des marques que j’ai l’habitude de voir dans les grandes surfaces de la Vallée Centrale. Présentation des vins par Valérie Nourissat la responsable export.
Vallée de Leyda, VSPT 1865 Single Vineyard Sauvignon blanc 2014
Joue le registre variétale.

Vallée de Leyda, Leyda Single Vineyard “Garuma” Sauvignon blanc 2013
Bien. Un sauvignon avec de la personnalité.

Vallée de Leyda, Leyda Single Vineyard “Las Brisas” Pinot 2012
Bien, chaleureux. Mentholé donne une finale fraiche.

Vallée de Leyda, Leyda Single Vineyard “Lot 21” Pinot 2013
Un style plus épicé.


Champagne – Laurent-Perrier, à Tours sur Marne 

Encore une grande maison dont je ne connais pas les vins.

Champagne Brut
3 ans d’élevage. Sur le citron. Pas trop à mon gout.

Champagne Ultra-Brut
Nature, base 2004. Nez de chardonnay.


Bourgogne – Domaine de l’Arlot, Nuits Saint Georges 

Le Grand Tasting semble l’occasion pour Jacques Devauges de passer le flambeau à Géraldine Godot devant les amateurs passionnés des vins du domaine.

Nuits Saint Georges, Domaine de l’Arlot, Monopole blanc 2012 
Bien. Un peu fenouil, gingembre.

Nuits Saint Georges, Domaine de l’Arlot, Monopole 2010
Très joli fruité. Pas de feuilles mortes. Finale classique sur la sève (ne pas dire sur la verdeur, Jacques n’aime pas ça).

Nuits Saint Georges, Domaine de l’Arlot, Clos des Fôrets Saint Georges 2010
Encore un peu de réduction au nez. Très astringent. A sa place dans la gamme pour une plus longue garde.


Champagne – Domaine Fleury, à Courteron 

J’ai un petit faible pour ces champagnes que j’ai découvert sur une péniche parisienne de vignerons en Seine.

Champagne, Extra-Brut 2002 
77% Pinot noir, 23% Chardonnay. Odeur de marée, de coquillage impressionnante. Bien en bouche avec cet équilibre salin.

Champagne, Extra-Brut “Bolero” 2004 
100% Pinot noir, blanc de noir. du fruit rouge. Pas trop brioché. Bien tendu. Bon extra.


Bourgogne – Maison Champy, Beaune 

C’est avec Dimitri Bazas lors du premier Salon parisien de la RFV qu’il m’avait fait toucher la hiérarchie des crus bourguignons.

Pernand Premier Cru, Domaine Laleure Piot, Les Vergelesses 2011
Un domaine repris par la maison Champy. Nez un peu vernis, animal. Bouche sanguine, presque boudin frais.


Pernand Premier Cru, Domaine Laleure Piot, Ile de Vergelesses 2011
Plus de fruits routes (cerise).


Champagne – Maison Taittinger, à Reims 

Encore une grande maison. Toute la gamme goutée est dosée à 9g/l.

Champagne, Brut “Réserve” 
40% Chardonnay, 35% Pinot Noir, 25% Pinot Meunier.Nez poivré ! Bouche souple.

Champagne, “Prélude” Grands Crus 
50% Chardonnay, 50% Pinot Noir; base millésime 2007. Premier nez un peu épicé (poivre) Belle base citronnée donne un rondeur acidulée.

Champagne, Brut 2006
50% Chardonnay, 50% Pinot Noir, Premiers Crus. Nez salin. Bouche noisette. Très sympa, un peu dosé.

Champagne, Comtes de Champagne, blanc de blancs 2005 
Grand Cru. Nez coquillage. Bouche assez ample/ sur la base citron/acidulé. finit très bien, toujours un peu dosé à mon gout.


Champagne – Maison Deutz, à Aÿ 

La maison mère de Delas que je ne gouterai pas cette année par manque de temps sur l’autre moitié de table.

Champagne, Brut “Classic” 
Direct, sympa. Rond (brioche).

Champagne, “William Deutz” 2002
70% Pinots. Nez un peu iodé. bouche superbe. glisse très bien.

Champagne, “Amour de Deutz” 2005
Nez noisette, typé. Beau corps sur amertume, type chardo. Finale un peu acidulée.

Champagne, Brut 2007
Plus tendu, un peu groseille. Plus sec.


 Loire – Domaine Olga Raffault, Savigny en Véron 

Cette année, c’est Eric de la Vigerie qui fait déguster les vins du domaine.

Chinon, Les Peuilles 2011
Terroir argilo-silex. La verdeur du cabernet. Souplesse en bouche.

Chinon, Les Picasses 2010
Terroir argilo-calcaire. fluide et finesse. Tanin en finale, de la fraicheur.


Rhône -  Ferraton Père & Fils, Tain l’Hermitage

Client du domaine pour avoir été subjugué par leur Ermitage lors du premier Grand Tasting, je n’avais pas pu répondre à leur invitation pour l’inauguration de leur nouveau caveau. Dégustation avec Olivier Goni.

Crozes-Hermitage, Les Pichères 2012
Nez encre de chine ! bouche fluide, glisse bien, généreux. joli.

Ermitage, Les Dionnières 2011
Nez un peu vase, puis chocolatée. Superbe bouche, très beau registre. Mon coup de cœur du salon.

Ermitage, Le Méal 2011
Superbe, plus raffiné, moins gourmand.

Ermitage, Le Reverdy blanc 2011
Vraiment bien. Très fruité.