La fête annuelle au Pinot Noir. Cette année un peu compliquée avec les faibles productions des millésimes 2013 et 2014. Il reste peu de bouteilles à la vente sur le salon et les vignerons sont plus ressortir des bouteilles des millésimes moins récents qu’ils avaient mis de côté. Cette année, dégustations hétéroclites de 2011 à 2014, au détriment d’une photo du millésime qui sort à la vente que je pouvais faire les années précédentes.

DSC_0384

Comme d’habitude mon plaisir du Pinot étant décuplé par mes rencontres avec les vignerons qui l’élèvent, je parcours ce salon comme un enfant à la foire du Trône. 

Les vins et vignerons que j’ai rencontrés dans l’ordre de dégustation.


Domaine des Perdrix

Robert Vernizeau est médaillé du mérite agricole. Le personnage est trop modeste et discret pour le montrer mais j’apprends toujours beaucoup au bout des quelques minutes que je passe avec lui chaque année sur ce salon.

Bourgogne Haute Côtes de Nuits 2014
Première vendange à la quatrième feuille des vignes. Sur la souplesse et une acidité marquée.

Pouilly-Fumé 2014
Achat d’une vigne par le Domaine de la Garenne pour une extension des Devillard dans le Maconnais. De la matière.

Mercurey, Château de Chamirey, En Pierrelet 2013
Elevage en fût (20-30% futs neufs) pendant 9 mois.

Mercurey, Château de Chamirey, La Mission 2013
Elevage de 12-15 mois. Du gras, du volume. Finale noisette. Beurré, presque Meursault. Bien.

Mercurey, Château de Chamirey, PC Champs Martin 2012
Assez de sève. Finale bien.

Nuits Saint Georges, Domaine des Perdrix, Aux Perdrix 2013
nez discret. Pas sur le fût. Finale un peu acidulée sans sècheresse.

Echezeau Grand Cru 2013
Nez grillé, un peu d’épices. Bouche un peu caramel. De la longueur.


Domaine Vincent Ledy

Vincent Ledy, un des dernier arrivants dans le village, met beaucoup de sueur dans ses bouteilles. Ses mains sont encore calleuses des caresses des ceps qu’ils aiment tant.

Peu de vignes, peu de monde pour s’occuper de tout, donc peu de vins à vendre.

Bourgogne chardonnay 2007
Les dernières bouteilles du premier vin produit par Vincent. Début de fleur fanées.

Bourgogne Haute Côtes de Nuits 2011
Un peu de verdeur, un peu terreux.

Chorey lès Beaune, Les Beaumonts 2011
Caractère séveux. Un peu astringent.

Savigny lès Beaune 2011
Nez plus mûr. Astringence en finale mais pas de sècheresse.

Bourgogne Haute Côtes de Nuitss 2012
Fruité séduisant. Bouche fluide. Un poil astringent.

Chorey lès Beaune, Les Beaumonts 2012
Plus de matière. Un peu griotte, un peu d’épices.

Savigny lès Beaune 2012
Nez en retrait. Bizarrement moins de fraicheur, plus d’astringence.

Nuits Saint Georges PC Les Porêts Saint Georges “Vieilles Vignes” 2012
Du peps, de la vivacité couvrent l’arrivée des tanins. Des épices.

Nuits Saint Georges PC Les Porêts Saint Georges “Vieilles Vignes” 2013
Joli grain. Fruits plus frais. Même peps. Un chouia de verdeur.


Domaine Gilles Ballorin

Gilles Ballorin a aussi une production lilliputienne. Personnage très ouvert et sociable, je suis venu vers lui parce-que ses vins parlaient tout seuls lors de notre première rencontre parisienne. 

Orientation nature ici, il faut donc un peu de transmission pour réconforter le consommateur classique.
Comme souvent sur ce salon, je consacre plus mon attention à la discussion qu’à la prise de notes de dégustation.

Bourgogne chardonnay 2014
Vignes de 10 ans.

Côtes de Nuits Village “Le Village”
Sur Comblanchien Léger, fluide. Peu de tanins.

Marsannay “Les Echezeaux” 2014

Gevrey Chambertain 2014
achat de raisins.


Domaine Chantal Lescure

DSC_0388Bourgogne “Les Verduns” 2014DSC_0392
Parcelle au-dessus de Pommard, après les Vignots. Du peps, du croquant. Finale un peu fumée/iodée. Bien.

Pommard “Les Vignots” 2013
Signature Lescure. Un peu terreux (humus), charnu. Bien.

Nuits Saint Georges 2014
Nez en retrait. Finale sèche sur le fût.

 

 

 

 


Domaine Faiveley

Nuits Saint Georges “Les Argillats” 2011
Nez très iodé (coquillage). Bouche fumée (assez classe). Début d’évolution séduisant.

Gevrey Chambertain “Vieilles Vignes” 2012
Bouche un peu mentholée mais pas pimpante. Pas trop d’astringence.

Nuits Saint Georges PC “Aux Chaignots” 2008
Nez moins coquillage que sous-bois. Légèrement faisandé. trop évolué à mon gout. Tanins fondus. Finale sur la fraicheur.

Gevrey Chambertin PC “Cazetier” 2013
Nez un peu fût. Bouche sèveuse.


Domaine Henri Gouges

DSC_0391Nuits Saint Georges Village 2012
Nez grillé, mine de crayon. Viandé grillée, expressif. Retour du fruit en finale. De la fluidité, bien.

Nuits Saint Georges PC “Porêts” 2011
Nez moins expressif. Plus de viande. Finale un peu plus sur le bois.

Nuits Saint Georges PC “Les Pruliers” 2011
Nez plus grillé, joli, un poil iodé. Belle structure en bouche: de la vivacité sans astringence des tanins. Bien.

 

 

 

 

 


Domaine Chauvenet-Chopin

Côtes de Nuits village 2014
Fruité. Glisse bien. Un grand classique et valeur sûre.

Nuits Saint Georges Village 2013
Fruité. Tanins lisses. Finale un chouia verte.

Nuits Saint Georges PC Murgers 2013
Concentré sur les fruits plus noirs que rouges. Bien.

Nuits Saint Georges PC Aux Thoreys 2012
Nez plus gourmand. Bouche un peu plus liquide (fruité grenadine).


Domaine Philippe et Vincent Lécheneaut

Gevrey-Chambertin 2013
Nez fût classique du domaine. Bouche sur le grillé. De la vivacité mais se perd un peu en finale (molle).

Vosne-Romanée 2013
Sur le lieu dit “Aux Ravioles”. Plus pimpant, moins large.

Morey Saint-Denis “Clos des Ormes” 2013
Assemblage de vignes moitié sur PC moitié sur village. Du fruit plus que du gras. Un peu mentholée.

Nuits Saint Georges Aux Chouillets 2012
Vieilles Vignes. Plus de jus et plus de fût. De l’astringence en finale.


Domaine Daniel Rion

DSC_0386Côtes de Nuits Village “Mosaic” 2013
Très Cassis au point d’être amusant. Frais, pas de tanin pour heurter la finale.

Nuits Saint Georges Les Lavières 2013
Nez un peu fumé, plus que iodé. Assez court, un style, plaisant. Finale grillée. Bien.

Nuits Saint Georges Les Grandes Vignes 2012
Nez de pierres frottées. Même profil sur le cassis. Intéressant.

Nuits Saint Georges PC Les Hauts Pruliers 2011
Nez plutôt iodé. Ressemble au Gouges Pruliers 2011. Bouche toujours aussi gourmande. Bien.

Nuits Saint Georges PC Les Vignes Rondes 2008
Nez floral, pas tout à fait fanées. Intéressant. Fruité, même style. Un peu groseille. Bien.

 

 


Domaine Thibault Liger-Belair

Ce salon m’a permis de découvrir Thibault et ses vins plutôt compliqués à rencontrer alors qu’ils ont très accessibles à l’amateur de Pinot. Je laisse un peu de côté les notes: j’ai de toute façon du mal à rester objectif en face du bonhomme.

Moulin à Vent “Vieilles Vignes” 2012


Bourgogne “Les Grands Chaillots” 2013

Nuits Saint Georges PC Les Saint Georges 2013
Encore des tanins Finale très longue et très subtile.

Nuits Saint Georges PC Les Saint Georges 2011
Plus fluide. Finale moins subtile. Un peu plus de chaleur.


Domaine Robert Chevillon

DSC_0390Nuits Saint Georges “Vieilles Vignes” 2013
Bouche un peu sur la sucrosité donne des allures de bonbon, de réglisse. Un style gourmand sans trop de fruits.

Nuits Saint Georges Chaignots 2012
Nez sanguin, un chouia iodé. Assez nerveux. Finale un peu sèche.

Nuits Saint Georges PC Les Ronciers 2012
Nez grillé, un peu végétal (ronce !). Du jus. Tanins très lisses.


Domaine de l’Arlot

DSC_0389Nuits Saint Georges “Les Petits Plets” 2013
Fruit, fumé et juteux ! Un peu sec en finale mais tension saline. Presque gourmand. Bien.

Nuits Saint Georges “Clos des Fôrets Saint Georges” 2013
Plus de tension. Assez discret en bouche. Finale plus sèche sans la touche saline.

Nuits Saint Georges “Clos des Fôrets Saint Georges” 2011
Nez impressionnant de cendre de bois exotique, presque cental. Superbe. bouche sur viande grillée. Finale un peu sèche. Bien.

Nuits Saint Georges “Gerbottes” blanc 2014
Du fruit jaune. Assez chaleureux, pas trop de fût. Bien mais pas autant de personnalité que les rouges.


Domaine Marchard de Gramand

Bourgogne Chardonnay 2014
Un peu citronné, pas trop beurré. Assez gras.

Bourgogne “Les Grands Chaillots” 2013
Nez discret, un peu cendre. Bouche assez souple. Court.

Nuits Saint Georges “Les Terrasses de Vallerots” 2013
Nez toujours cassis comme souvent sur cette cuvée. Bouche fluide. Pas de sècheresse en finale.

Nuits Saint Georges Les Hauts Pruliers 2011
Un peu sec. Terreux.


Domaine Philippe Gavignet

DSC_0387Nuits Saint Georges “Vieilles Vignes” 2014
Tendu. Assez doux, sucré. Pas de sècheresse.

Nuits Saint Georges PC Les Chaboeufs 2014
Nez mieux. Matière ronde. Toujours finale sans sècheresse. gourmandise. Bien.

Nuits Saint Georges PC Les Pruliers 2014
Nez discret. Moins de rondeur, plus de vivacité. Un peu sec en finale.

Nuits Saint Georges PC Les Bousselots 2012

Nuits Saint Georges Aux Argillets 2014
Chardonnay 50%, Pinot blanc 50%. Le gras beurré du Chardonay compensé par la tension du pinot. Finale un peu sèche