Le Groupe des Jeunes Professionnels de la Vigne de Beaune organise à Paris un salon sur une péniche pour présenter notamment les cinq jeunes viticulteurs lauréat des Trophées Jeunes Talents (un par côte viticole de Bourgogne).

Cette année, invité par Blair Pethel, juste retour sur ce salon qui m’avait permis de la découvrir l’année dernière.

Domaine Chevrot, Maranges
Les fils Pablo et Vincent sont revenus sur le domaine et l’ont mis sur les rails de l’agriculture biologique. Au domaine, j’avais toujours été reçu jusqu’à présent par le père. Aujourd’hui passage en revue des vins présentés par Pablo et Kaori.
Bourgogne Aligoté “Tilleul” 2008
La parcelle en face du domaine de vieilles vignes d’aligoté. Elevage ambitieux en partie sous fût neuf. Le vin a de la matière pour absorber cet élevage. A la différence du Chardonnay dont le gras adoucit le fût jeune, ici la finesse l’emporte.

Bourgogne Haute Côte de Beaune blanc 2008
La corpulence du chardonay s’exprime ici sur la finale. Vin plus simple mais bien.

Maranges blanc 2008
Nez sur le fût, léger. Plutôt végétal. Bien.

Bourgogne gamay Pivoine 2008
Sur les notes animales, très tannique.

Bourgogne Haute Côtes de Beaune 2008
Vieilles Vignes. De la concentration, nez sur goudron. Toujours tannique, corps un peu fin.

Maranges Sur le chêne 2008
Nez “boite à cigare” (expression juste de Pablo). Tanins présents mais plus fondus. Sur le fruit.

Maranges Premier Crû Les Clôts Roussots 2008
Argile sur dalle calcaire. Couleur sombre et nez dense. De la matière. Finale sur l’acidité. Fait penser à un Saint Aubin.

Maranges Premier Crû le Croix Moines
Nez à peine sur le fût. Le plus corpulent. Tanins déjà bien digéré. Intéressant.

Domaine Simon ROLLIN, Pernand Vergelesses
Blair Pethel me suggère d’aller déguster les vins de ses voisins de Corton Charlemagne.
Pernand Vergelesses blanc 2008
Nez discret. Belle tenue du corps, bien en bouche. Un peu chaud en finale.

Corton Charlemagne Grand Cru 2008
Assemblage de deux parcelles d’exposition contrastées pour un vin équilibré. Bois presque discret par rapport à celui du domaine Dublère. Joli vin. A croire que c’est facile de réussir un Corton Charlemagne.

Domaine Christophe Buisson, Saint Romain
Des vins que je connais depuis longtemps mais toujours reçu au domaine par la maman. L’’occasion de déguster en compagnie de Christophe.
Saint Romain blanc 2008
Attaque du nez sur le fût. Belle rondeur. Corps ample. Beaux agrumes. Bien.

Beaune Clos Saint Désiré blanc 2007
Nez plus discret, plus de fruit. Mieux (effet millésime ou âge ?), plus complexe. Finale sur agrumes plus doux. Bien.

Chassagne Montrachet Premier Cru Morgeot 2008
Fermé au nez. Un peu de fût et moins de fruit que le Beaune. Corpulence moins présente. Demande à attendre pour trouver son équilibre.

Saint Romain 2007
Nez sur gourmandise du Pinot, épicé. En bouche, sur la fluidité. Un peu de sécheresse mais pas gênant.

Savigny lès Beaune 2007
Nez plus sérieux, plus terreux. Un peu plus de fruit à l’agitation. Même astringence en bouche. Moins gourmand.

Auxey Duresses 2007
Un peu de fût au nez. A l’agitation plus de fruit, plus de gourmandise. En bouche, même côté terreux mais un beau corps. Bien en finale.

Nuits Saint Georges Premier Cru Clos des Argillières 2008
La même parcelle exploitée par Vincent Dureuil-Janthial. Couleur de jeunesse. Nez ouvert quand même. Un peu de fût. De la matière. pas encore complètement structuré (mise d’une semaine). Plus de matière: effet millésime ou terroir ?

Domaine Latour Labille, Meursault
Domaine découvert l’année dernière où j’avais été séduit par les 2006 dégustés au domaine en présence de Madame. Sur la péniche, je n’ai pas pu rencontré Vincent, en pause déjeuner.
Saint Aubin cuvée Thomas blanc 2007
Nez discret. Construit sur la finesse. Grain fin. Un peu en dessous du potentiel des Saint Aubin de Denis Clair, mon fournisseur de prédilection sur cette appellation.

Meursault Charmes blanc 2007
Nez fermé, sur l’élevage ambitieux. Finale un rien sèche mais belle amertume.

Meursault Clos des Meix Chavaux blanc 2007
Ne sur le fût, une pointe de fruit. Jolies notes florales. Bien. Belle finale. Légère amertume.

Chassagne Montrachet Les Benoites 2008
Vincent Latour (négoce). Plus jeune, perception du fût plus présente. Boisé généreux mais appuie bien le fruit. Gourmand. Du gras.

Meursault Premier Crû Poruzots 2006
Fût au nez. Bien à l’agitation. Corpulence fluide. Finale sur sécheresse. Bien.