CYB_2227
Ce matin de décembre, la neige avait sérieusement compromis mon accès en voiture au domaine de Vincent Dureuil-Janthial à Rully dans les Côtes Chalonnaise. Il en fallait un peu plus pour me faire renoncer à la dégustation maintenant traditionnelle de ses vins avant leur mise en bouteille.

Une dégustation tout en gourmandise cette année: un beau millésime ici. Des vins qui seront à la fois plaisants à boire à leur sortie mais avec souvent une belle tension qui leur promet un vieillissement de toute beauté.

Bourgogne Aligoté 2009
Nez sur le fût, doux. Bouche ouverte très séduisante, belle acidité. Finale sur élevage (noisette). Bien, pas de sécheresse. En apéro, voire même sur une terrine de poisson, je ne donne pas cher du gout de trop peu de cette bouteille.

Bourgogne blanc 2009
Nez toujours fût, plus discret. En bouche, plus de corps, plus de fruit. Aucune sécheresse. Bien, souple.

Rully blanc 2009
Nez toujours aussi bien. Un peu de perlant (le vin est encore sur lie, ni filtré, ni collé). Même fluidité gourmande.

Rully Maizières blanc 2009
Nez classe, ouvert, plus subtil. En bouche, la même classe. Du fruit, de la tension. Un grand Maizières. Pointe d’amertume en finale souligne le fruit.

Rully Premier Cru Chapitre 2009
Nez moins minéral, élevage fondu (vanille, beurre). En bouche, acide plus que tension minérale. Fait ressortir le fruit un peu plus en finale.

Rully Premier Cru Meix Cadot 2009
Nez moins ouvert. Retour de la minéralité.

Rully Premier Cru Margoté 2009
Nez ouvert, fruit, vanille. Bouche sur le fruit plus que floral. Appuyé par un élevage séduisant.

Rully Premier Cru Meix Cadot Vieilles Vignes 2009
Nez plus ouvert. De la grandeur. Vraiment une différence par rapport au Meix Cadot. Plus d’envergure et cette minéralité et légère amertume du Maizières.

Puligny-Montachet Premier Cru Champs Gains 2009
Différent: plus beurre. En corps s’exprime différemment: un fruit plus pointu mis en valeur par cette superbe minéralité retrouvée dans ces 2009.

Bourgogne Passe Tout Grain 2009
Belle transition avec les blancs. Fruit pas exubérant, bien fait. Tout à fait buvable pour un plaisir immédiat. Comme toujours ici, surclasse les Bourgognes génériques que j’ai pu goutés ailleurs.

Bourgogne 2009
Bien. Un peu tannique.

Rully 2009
Nez de parfum (épices). Bien, de la concentration. Un rien tannique mais sans gène.

Rully Maizières 2009
Nez fruité. Plus rond. Pas de sécheresse, donne une impression plus gourmande.

Rully en Guesnes 2009
Nez sur le fût. Plus fluide, moins exubérant. Plus de classe.

Rully Vauvry 2009
Nez différent, moins de fruit, plus étriqué. Un peu de tannins en finale.

Rully Premier Cru Champs Clots 2009
Nez de parfum (épices). Jolie douceur. Gourmandise en bouche aussi. Toujours une impression de tannins en finale. Ne gène pas.

Mercurey 2009
Nez un peu fermé.  Plus sur fruits rouges. Tendu.

Mercurey Premier Cru Clos des Montaigu 2009
Nez fermé. Plus de fruit et de tension. Un peu de tannins en finale.

Nuits Saint Georges Premier Cru Clos des Argillières 2009
Fût un peu marqué au nez mais très séduisant. Plus d’épices. Corps bien fondu. Matière et même minéralité en finale. Pas de sécheresse ni d’amertume. Bien. J’oserai parier que je pourrais reconnaitre un Nuits Saint George à l’aveugle.